Accès client :

Andrologie

Le laboratoire d’andrologie est spécialisé dans les examens de la semence qui peuvent être réalisés dans le cadre des contrôles de routine ou impliqués des techniques plus poussées qui permettent de révéler des anomalies de mouvements des spermatozoïdes ou des anomalies de structure.

image 1 0f 9 thumbimage 2 0f 9 thumb image 1 0f 3 thumb

Les paramètres classiques : volume, motilité, concentration, pourcentage de spermatozoïdes vivants et anomalies sont évalués dans le cadre du contrôle sanitaire obligatoire des semences qui est réalisé annuellement pour tous les reproducteurs utilisés en insémination animale en France.

Ce contrôle est complété par une étude cytologique dont l’objectif est de détecter la présence anormale de cellules de la lignée spermatique ou du tractus génital (cellules épithéliales dites cellules du canal déférent) ou plus fréquemment la présence de cellules inflammatoires (leucocytes) ou de cellules sanguines (hématies).

La présence de cellules inflammatoires ou de cellules sanguines peut être le signe d’une infection génitale dont l’étiologie précise doit être identifiée afin d’éviter la dissémination d’agents pathogènes susceptibles d’être transmis par la semence utilisée en insémination.

Plants: image 1 0f 4 thumbPlants: image 1 0f 5 thumbPlants: image 1 0f 6 thumb

La motilité des spermatozoïdes peut être analysée plus finement par des autoanalyseurs qui permettent d’étudier très précisément les composantes de la motilité. Une dizaine de paramètres sont ainsi mesurés comme par exemple le trajet en ligne droite par unité de temps, la trajectoire réelle, le nombre d’oscillations de la tête par rapport à l’axe du déplacement, l’amplitude de ces oscillations.

Tous ces paramètres permettent d’évaluer la motilité des spermatozoïdes de façon beaucoup plus précise et objective que la simple motilité massale observée au microscope par un opérateur.

Les autres paramètres de qualité de la semence sont également appréciés par des cytomètres de flux qui permettent d’apprécier la viabilité des spermatozoïdes, l’intégrité des membranes ou de l’acrosome qui sont des paramètres essentiels du pouvoir fécondant.

L’étude des anomalies est également effectuée par l’intermédiaire de la microscopie en contraste interférentiel qui permet de visualiser des anomalies de la tête, de la pièce intermédiaire ou des flagelles.

Plants: image 1 0f 7 thumbPlants: image 1 0f 8 thumbPlants: image 1 0f 9 thumb